987 Maires soutiennent la proposition de loi « Candidat à 18 ans »

987 Maires (au 14 mai), de toutes tendances politiques et de toute la France, soutiennent d’ores et déjà notre proposition de loi. Téléchargez la liste des 300 premiers Maires nous soutenant.

Publicités

3 réflexions au sujet de « 987 Maires soutiennent la proposition de loi « Candidat à 18 ans » »

  1. Aujourd’hui se pose donc la question de l’abaissement à la majorité de 18 ans de l’âge requis pour briguer divers mandats.

    Aussitôt le débat est lancé sur la maturité d’un(e) jeune de 18 ans, sur ses capacités à faire face à ces responsabilités. Le plus drôle est la réflexion « sera-t-il assez solide ? », qui en dit long sur la perception que l’on a du monde politique et de ses « requins ».

    Tout cela est ridicule. Depuis 1974, l’âge de la majorité légale est de 18 ans. A cet âge, on devient électeur, mais pas éligible partout. Si cela changeait?

    Prenons la présidence de la république. On suppose qu’un jeune de 18 ans s’investit assez pour devenir le candidat d’un parti politique capable de financer et de soutenir une campagne nationale. Ce parti l’accepte comme étant son représentant, ce qui suppose un certain nombre d’obstacles. Puis, il doit obtenir 500 signatures d’élus afin de pouvoir déposer sa candidature. Cela suppose que cette dernière n’est pas considérée comme « loufoque ». Enfin, vient le jour du scrutin…
    Qui, aujourd’hui peut supposer que ce « jeune » manque de maturité ou de solidité ?

    En clair, il s’agit pour les commentateurs éclairés de supposer que l’ordre moral, l’idée reçue, ou tout simplement la question de valeurs obsolètes sont en réalité des règles de droit intangibles.
    L’on tombe dans l’a priori sans aucun fondement. Les mêmes personnes qui dénoncent cette proposition vont hurler d’indignation le jour où elles entendront qu’un électeur de droite est un riche et un électeur de gauche un pauvre, que les patrons sont « tous des voleurs ». Et ils auront raison car une telle démarche est stupide.

    En vertu d’une étrange pensée populaire consistant à ériger de simples habitudes sociales en règles naturelles, elles vont refuser l’idée d’un président de 18 ans.

    Les choses sont pourtant claires, simples et limpides :
    La proposition permettra de devenir éligible à partir de 18 ans et si un électeur estime qu’un tel candidat ne lui apporte pas toute l’assurance nécessaire, il ne votera pas pour lui.

    C’est l’expression de la démocratie, ni plus ni moins.

    On pourrait croire, à entendre beaucoup, que la démocratie doit céder devant le confort des habitudes sociales auxquelles on ne voudrait surtout pas déroger. Ou alors, une certaine gérontocratie aurait-elle des craintes ?

    Bravo à ceux qui souhaitent faire bouger les lignes.

  2. Très franchement bravo mr Verner. Autant de maturité et de valeur à seulement 18 ans! vous avez un brillant avenir..

  3. Au delà, de la question de l’éligibilité à 18 ans, se pose surtout la question de savoir si un jeune de 18 ans a une chance d’être élu.
    En effet, concernant les sénateurs, ceux ci sont objectivement très âgés.
    Les fonctions au Sénat sonne la fin de la carrière, c’est la retraite de l’homme politique.
    Il va de soi, que ne serait-ce que pour une question de cohérence, je considère comme une bonne chose l’abaissement à 18 ans.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s