Le Parlement adopte définitivement l’éligibilité à 18 ans

Mis en avant

Mardi 5 avril 2011 à 16h40, l’Assemblée nationale a adopté, en deuxième lecture, le projet de loi organique relatif à l’élection des députés et des sénateurs, 312 députés ayant voté « pour », 212 députés ayant voté « contre » et 11 s’étant abstenus. Vous pouvez télécharger le texte définitif ici. Débattu dans le cadre du « paquet électoral », ce projet de loi organique instaure l’éligibilité à 18 ans aux élections législatives, européennes et présidentielles, et à 24 ans aux élections sénatoriales, contre 23 et 30 ans auparavant. Il entrera en application dès 2012.

Les membres de l’association « Candidat à 18 ans » se joignent à moi pour remercier les nombreux élus, parlementaires et collaborateurs, mais aussi toutes celles et tous ceux qui ont su se faire les relais de cette initiative citoyenne engagée en 2007.

Cette véritable majorité politique ainsi permise n’est qu’un premier pas sur le chemin d’une jeunesse entièrement intégrée à la société. Nous continuerons d’apporter notre énergie et nos idées au service de l’intérêt général.

Maxime Verner, président de l’association « Candidat à 18 ans »

« Candidat à 18 ans » obtient l’éligibilité à 18 ans

Mis en avant

Chers amis,

Le projet de loi organique relatif à l’élection des parlementaires, reprenant dès son article premier le principe de l’éligibilité à 18 ans aux élections législatives, européennes et présidentielles, et à 24 ans aux élections sénatoriales, vient d’être voté par un scrutin public des sénateurs ce 2 mars à 19h15, par 185 voix contre 24.

C’est une avancée pour l’engagement des jeunes et pour la représentativité de nos institutions. Je tiens à remercier les citoyens, les élus et les parlementaires qui ont soutenu l’action de l’association Candidat à 18 ans depuis juin 2007.

Dès 2012, c’est quatre millions d’électeurs supplémentaires qui pourront se présenter à ces élections.

Comptant sur votre soutien à l’avenir, je vous adresse mes amitiés citoyennes.

 

Maxime Verner

Président de l’association « Candidat à 18 ans »

06.65.13.04.27 – mverner@candidata18ans.fr

Sénateur dès 24 ans ?

Mis en avant

Les membres de la commission des Lois du Sénat ont en partie entendu notre appel puisqu’ils ont voté aujourd’hui l’abaissement de l’âge d’éligibilité aux élections sénatoriales à 24 ans, ce 16 février 2011.

« La commission des Lois a abaissé à vingt-quatre ans l’âge d’éligibilité aux élections sénatoriales (contre trente ans actuellement) : cet âge, qui correspond à l’âge minimal auquel un citoyen peut avoir accompli un mandat local (soit 18 ans, l’âge d’éligibilité aux élections locales, plus six ans) et qui est donc pleinement cohérent avec la mission de représentation des collectivités territoriales que la Constitution confie à la Haute Assemblée, permettra de renforcer la dynamique de rajeunissement du Sénat -qui est déjà, dans les faits, à l’œuvre depuis plusieurs années- sans, pour autant, remettre en cause son identité et ses spécificités » précise le Sénat.

Le texte sera débattu au Sénat les 2 et 3 mars prochain.

Vote au Sénat

Mis en avant

Le texte reprenant l’éligibilité à 18 ans sera débattu et voté le mercredi 2 mars prochain au Sénat. Nous avons lancé un appel aux sénateurs afin qu’ils amendent le texte dans la direction d’une éligibilité ouverte dès 18 ans à toutes les élections, y compris les sénatoriales, et ce dès la promulgation de la loi par le Président de la République.

Les députés adoptent l’éligibilité à 18 ans

Mis en avant

« Le vote par l’Assemblée nationale ce 20 décembre 2010 de l’article premier du projet de loi organique relatif à l’élection des députés, est une victoire pour la jeunesse de notre pays. Elle est enfin reconnue comme élément constitutif du dispositif démocratique français. Nous assistons ensemble à la naissance de la majorité politique à 18 ans, qui aura attendu 35 ans pour rejoindre la majorité civile et légale, instaurées par la loi du 5 juillet 1974.

Je tiens aujourd’hui avant tout à remercier les nombreux citoyens, les élus, les parlementaires et les membres du gouvernement qui ont apporté leur concours à l’instauration de l’éligibilité à 18 ans, qui doit attendre désormais d’être votée par le Sénat. Le 11 septembre 2007, jour de mon dix-huitième anniversaire synonyme d’accès à la citoyenneté, au moment d’annoncer ma candidature aux élections municipales et cantonales de Bron (Rhône, 40 000 habitants), j’avais souhaité m’engager à faire déposer une proposition de loi pour instaurer l’éligibilité dès 18 ans à toutes les élections. Après trois ans de travail, le vote de l’Assemblée, après l’abaissement de l’âge requis pour être membre du Conseil économique, social et environnemental (Cese) et l’ouverture de quatre postes de représentants de la jeunesse au sein de cette institution, est une nouvelle étape vers la réalité effective d’une majorité politique à 18 ans dans notre pays.

L’éligibilité à 18 ans est une mesure politique, au sens noble du terme. Elle montre que la France est désormais à maturité politique dans son rapport à sa jeunesse en donnant la possibilité à chaque membre du corps électoral disposant de ses droits civiques de se présenter à toutes les élections politiques, à l’exception notable des sénatoriales. Je vais à ce propos faire déposer un amendement au Sénat afin que les sénateurs puissent trancher sur le maintien à 30 ans ou l’alignement de l’éligibilité à 18 ans. J’ai bon espoir que les sénateurs saisissent cette opportunité de moderniser leur institution et de s’ouvrir une plus large audience en se donnant la chance de représenter davantage les Français. La Chambre haute pourra ainsi se rapprocher des plus jeunes de nos concitoyens.

En permettant à chaque nouveau citoyen de pouvoir être candidat à la députation ou à la présidence, la République accepte enfin toutes les conséquences du principe de la majorité politique. En effet, seule une démocratie où chaque citoyen peut se porter candidat à la représentation est une démocratie totale. Avec leur vote d’hier, les députés proclament qu’en accédant à la citoyenneté, nous ne sommes plus seulement des électeurs mais bel et bien des élus potentiels. Nous sommes peut-être au point de départ d’une nouvelle ère dans notre démocratie représentative, portée par un nouveau souffle politique pour notre nation.

L’éligibilité à 18 ans prend ainsi toute sa place dans le contrat social que la société doit être en mesure de proposer à ses nouveaux citoyens, autour de principes et de dispositifs visant leur intégration optimale dans la société. Il faut rééquilibrer et réaffirmer les droits et les devoirs des jeunes accédant à la citoyenneté. Je publierai à cet effet le 20 juin 2011, date anniversaire du Serment du jeu de paume, un projet de contrat social entre les jeunes et la société.

En attendant, il s’agit pour moi de mobiliser les sénateurs et de poursuivre l’engagement de proximité visant à intégrer les jeunes au débat public, avec la dernière ligne droite de la cinquième campagne nationale d’inscription par procuration sur les listes électorales qui me mènera jusqu’au 31 décembre dans plusieurs communes françaises. »

Maxime Verner

Candidat à 18 ans

Edit : pour retrouver le détail du scrutin public, merci de visiter le site de l’Assemblée nationale

Maxime Verner lance un appel à Nicolas Sarkozy sur RTL

RTL, 14 mai 2009

RTL, 14 mai 2009

Maxime Verner, 19 ans, à l’origine de la proposition de loi pour l’éligibilité dès 18 ans à toutes les élections, en a appeler au Président de la République, Nicolas Sarkozy, afin que cette proposition soit mise à l’ordre du jour prioritaire de l’Assemblée Nationale d’ici fin juin.

M. Verner était l’invité de RTL Matin pour échanger avec Vincent Parizot et ses auditeurs sur sa proposition qui fait l’unanimité parmi les députés. Vous pouvez retrouver l’intégralité du débat avec les auditeurs ici : http://www.rtl.fr/fiche/4925116/feriez-vous-confiance-a-un-elu-de-18-ans.html

Maxime Verner présente sa proposition de loi à l’Elysée

Le président de « Candidat à 18 ans », à l’origine du dépôt de quatre propositions de loi organique déposées à l’Assemblée Nationale par des députés de toutes tendances politiques, a été reçu le jeudi 30 avril 2009 au Palais de l’Elysée pour présenter son projet d’établir l’éligibilité dès 18 ans à toutes les élections.

Maxime Verner, qui avait été candidat en 2008 aux élections municipales et cantonales de Bron (Rhône) à l’âge de dix-huit ans, a rencontré Eric Schahl, conseiller technique du Président Nicolas Sarkozy chargé de la vie politique, des élections et des relations avec le Sénat. Il l’a assuré de toute l’attention de la Présidence de la République sur ce dossier où, pour la première fois sous la Ve République, toutes les tendances politiques s’accordent à considérer les questions relatives à la jeunesse au-delà des clivages idéologiques et partisans.